Back to the index page  
TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    XVTT.fr Index du Forum :: Sorties VTT :: Calendrier des randos et des évènements VTT :: Archives des évènements VTT
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
yoyoz



Inscrit le: 04 Nov 2009
Messages: 3 640

MessagePosté le: 29/01/2013 21:34:09    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revue du message précédent :

antojmdef a écrit:
gloups


Revenir en haut
Rémydy9
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2011
Messages: 268

MessagePosté le: 31/01/2013 14:11:09    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
Brice09 a écrit:
quel type de bike pour cette course?
enduro ou all-montain?


salut je pense pouvoir apporter une réflexion à ce sujet :j'ai fait 3 fois la trans ,une fois en touriste avec un enduro:remedy9 et 2fois préparé un avec le remedy:8h35 et un avec le yety asr 130 à l'ar et 140 à l'av:8h35 ;pour avoir une idée les pros comme shurter roule en 150 (scott génus)alors qu ils sont trés techniques et roule toute l'année en semi rigide ,voila pour moi les déscentes sont tellement longues et cassantes que le confort de la 36 n'est pas forcement superflu(temps gagné et moins de fatigue:ça compte!!!!)voila résultat si t as un enduro garde le et si t'as un allm garde le aussi!!!dernier point pour l'entrainement il faut faire du spécifique :poussette,portage ,et descentes cassantes et caillouteuses si tu fais ça tout l'hiver avec un vélo légé :ça va couter cher!!!!voilou
Revenir en haut
choa
Grand X-vttiste
Grand X-vttiste

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 761

MessagePosté le: 06/02/2013 20:53:39    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
je recherche eventuellement du covoiturage. Etant seul, la logistique est tres compliquée....
_________________
ATELIER ONZE DENTS
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 24/02/2013 01:19:47    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
Pour ma part j'ai toujours été contre les "gros" vélo.
Je l'ai toujours faite avec 100mm maxi.
Cependant cette année suite à mon problème je serais "normalement" au départ avec un 150mm, juste pour aller au bout.
Revenir en haut
jéjé
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 8 938

MessagePosté le: 24/02/2013 10:07:47    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
Pour ma part j'ai toujours été contre les "gros" vélo.
Je l'ai toujours faite avec 100mm maxi.
Cependant cette année suite à mon problème je serais "normalement" au départ avec un 150mm, juste pour aller au bout.


je ne suis pas sur cette course, mais je lis tes cr tjrs avec plaisir
alors j'espère te lire encore une fois Smile

sinon, tu parles d'un pb te concernant ... rien de grave j'espère Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 24/02/2013 12:40:34    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
il y a toujours plus grave.
mais une fracture de vertèbre m'oblige à arrêter les compétitions.
Je me suis lancé le défi de terminer cette année encore, la TV, mais à l'heure actuelle je me donne 50% de réussite.
Je suis confiant, mais j'ai vraiment perdu mon niveau et je ne sais pas si mon dos supportera les longues sorties sur terrain cassant, d'où le choix du 150mm.
Pour ma toute 1er compétition de vtt, je me suis aligné sur la TransV en 1989 (finisher) à l'époque en tout rigide.
Cette année sera ma 25e année de compétition VTT, J'aimerais donc terminer par la TransV, (11e participation) comme ça la boucle sera bouclée.

dès que mon nouveau vtt sera terminé, je viendrais vous le présenter. Smile
Revenir en haut
Gillou
Administrateur
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 21 Nov 2009
Messages: 12 659

MessagePosté le: 24/02/2013 12:58:44    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
il y a toujours plus grave.
mais une fracture de vertèbre m'oblige à arrêter les compétitions.
Je me suis lancé le défi de terminer cette année encore, la TV, mais à l'heure actuelle je me donne 50% de réussite.
Je suis confiant, mais j'ai vraiment perdu mon niveau et je ne sais pas si mon dos supportera les longues sorties sur terrain cassant, d'où le choix du 150mm.
Pour ma toute 1er compétition de vtt, je me suis aligné sur la TransV en 1989 (finisher) à l'époque en tout rigide.
Cette année sera ma 25e année de compétition VTT, J'aimerais donc terminer par la TransV, (11e participation) comme ça la boucle sera bouclée.

dès que mon nouveau vtt sera terminé, je viendrais vous le présenter.
Smile


Smile Scott Genius 720 monté XX1 et roues carbone Topwheels si je ne me trompe ... :siffle .... dis Mickey, tu nous le présentera en détail ... youpie
_________________
Arriba! Arriba! ... Andale! Andale!
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 24/02/2013 20:36:25    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
jéjé a écrit:
je lis tes cr tjrs avec plaisir
alors j'espère te lire encore une fois Smile

tiens justement je viens de retrouver un de mes articles (1997) que j'ai publié en tant qu'archive sur mon blog.
Si tu veux le lire je t'envoie le lien en MP.
Revenir en haut
jéjé
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 8 938

MessagePosté le: 24/02/2013 22:50:07    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
jéjé a écrit:
je lis tes cr tjrs avec plaisir
alors j'espère te lire encore une fois Smile

tiens justement je viens de retrouver un de mes articles (1997) que j'ai publié en tant qu'archive sur mon blog.
Si tu veux le lire je t'envoie le lien en MP.


avec plaisir, mais pourquoi ne pas le publier sur le forum directement ?
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 25/02/2013 17:12:39    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
Cela ne concerne pas "exclusivement " la transvésubienne.
C'est un vieux truc de 1997.
Donc, si ça gène quelqu'un veuillez effacer le post.
Attention ! comme à chaque fois c'est un peu long. Shocked


Dernière édition par mickey le 25/02/2013 17:14:12; édité 1 fois
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 25/02/2013 17:13:25    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
RAID TRI SPORT

Nice-la Colmiane à vélo de route (1500mD+ et 75km)
La Colmiane-Nice à VTT (75km/2500mD+/4000mD-) parcours intégrale de la Transvésubienne de 1996)
Nice-Antibes-Nice en course à pieds (42.km195m) un marathon.


J'avais décidé de faire ce raid hors normes en solo afin d'aider une association pour enfants défavorisés.
Après de multiples négociations afin de médiatiser l'épreuve, le plus grand journal du sud-est "Nice-Matin" ainsi que FR3 devaient venir au départ.
Mais au dernier moment j'apprends qu'ils ne seraient présent qu'à partir de 9h du matin alors que j'avais tout préparé pour un départ à 4h.
C'est donc dans l'anonymat le plus complet que s'est déroulée une de mes plus longue journée de sport.

Voilà, j'y suis. Je suis parti depuis moins de 10mn et suis déjà sur la Promenade des Anglais. Une émotion encore inconnue (une libération) me submerge. Je suis parti pour une sacré journée.
Cela fait exactement 24 semaines que je m'entraine à raison de 15h/hebdomadaire, soit 6 mois. Sans aucune semaine de repos. Je tiens absolument à réaliser mon défi. J'ai décidé de cumuler la montée à La Colmiane au départ de Nice à vélo, sur route (1500mD+/75km) puis d'enchainer avec le parcours intégral de la célèbre Transvésubienne, réputée une des courses VTT d'un jour, les plus dure au monde. (2500mD+/75km)
Cette compétition se déroule chaque année à la fin du printemps sur des sentiers extrêmement technique et en haute montagne.
Mon ami Bruno m'attendra au sommet du Col St Martin à La Colmiane (altitude 1500m) avec mon VTT pour le changement de vélo. Mais comme cela ne me suffit pas, j'ai rajouté pour terminer, une petite course à pieds le long du bord de mer de Nice à Antibes (fort carré) et retour, soit un marathon (42.195km/150mD+)
Pour mettre toutes les chances de mon coté, j'ai décidé de partir le même jour que la compétition de VTT "La Transvésubienne" Je souhaite profiter le cas échéant de ses nombreux postes de secours ainsi que du balisage. Concernant les ravitaillements je serais en semi-autonomie. Mon ami me rejoindra à deux reprises sur le parcours. J'ai donc calculé la moyenne horaire de la première partie de mon challenge afin d'arriver à La Colmiane au moment du départ de la course soit 8h du matin. Je décide de voir large et m'accorde un départ à 4h00 de Nice afin d'être là haut à l'heure prévue.
Il pleut, il pleut averse. Non, ce sont carrément des trombes d'eau qui me tombe dessus. Je suis bien parti ce dimanche matin à 4h, dans la nuit et seul. La "Prom" humide et glissante, avec ses lumières se reflétant au sol et désertée de tous ses automobiliste rend ce défi un peu surréaliste.
Sur la plaine du var entre le 10e et 20e km la pluie à redoublée d'intensité. Au moment de passer dans les gorges du Cians menant à saint martin Vésubie, c'est le déluge. il fait encore nuit noire. En partant de la maison situé à Nice, j'étais éclairé par les lumières de la ville. Je ne m'étais même pas aperçus que je roulais sans ma lampe frontale que j'avais oubliée. Mais maintenant dans les gorges, la lumière me fait défaut. J'arrive quand même à me situer, tout en sachant que je joue avec le feu au niveau sécurité. Mais il est trop tard pour faire demi-tour.
Cela fait maintenant plus de deux heures que je roule sous la pluie. Je suis complètement trempé, mais je m'y habitue. L'effort me fait rester au chaud. Surtout ne pas s'arrêter.
Coup de Klaxon strident dans mon dos qui me fait sursauter et me ramène à la réalité. La voiture me double lentement en prenant soins de bien s'écarter. Je jette un coup d'œil sur ma gauche et vois à la portière Gilles et son père Maurice au volant. Ce sont 2 amis qui vont prendre le départ de la course, installés bien au chaud dans l'habitacle. Maurice m'avouera quelques jours après le périple, que je lui avais réellement fais de la peine sur le moment.
Un peu plus loin j'ai un doute. J'avais prévenu Bruno de mon heure d'arrivée à La Colmiane, mais il ne m'a pas encore rattrapé sur la route. Le connaissant pour ses retards à répétitions à nos rendez-vous, je commence à m'angoisser. Et s'il était en retard d'une demi-heure ou plus. Et s'il avait complètement oublié de venir. Tous mes entrainements pour rien. Je me revois lors de mes longues séances de course à pieds. Je dépassais même quelques fois la distance du marathon. J'enchainais souvent le vélo et la course à pieds. Le vtt et le trail. Et maintenant tout ça n'aurait servit à rien. J'en suis là de mes pensées, quand je le vois se porter à ma hauteur en voiture avec le VTT à l'arrière. Ouf, quel soulagement. Je suis heureux de le voir là. Il me distancera pour préparer mon VTT afin que je perde le moins de temps possible lors du changement de vélo.
L'interminable remontée des gorges, calé à 130bpm jusqu'au pieds du col st martin n'a pas réussit à entamer mon mental. Après avoir bien géré mon effort dans ce col (9.5km/500D+) j'arrive enfin à la Colmiane. Il pleut toujours averse. Cela fait un peu moins de 4h que ça dure, c'est un record pour moi autant de temps sous la flotte et ce n'est pas terminé
. Arrivée sur la place de la station de ski, je retrouve rapidement Bruno qui m'attend avec mon VTT prêt à rouler. Furtivement je regarde autour de moi afin de voir où en est le départ de la course. Il n'y a personne dehors. La moitié des coureurs est dans les cafés bien au chaud et l'autre dehors sous les porches des commerces en train de grelotter de froid.
Pendant que je change de chaussures et de maillot, un ami prévenu de mon challenge vient m'encourager pour la suite de l'épreuve tout en m'affirmant que la course est annulée à cause des intempéries. C'est la première fois que cela arrive sur cette épreuve réputé pour ses difficultés extrêmes. C'est dire la pluie qu'il tombe depuis cette nuit.
En entendant ces paroles je suis déçus car je ne peux plus bénéficier de l'assistance des secours en cas de problème sur les sentiers. D'autant plus que je serais vraiment tout seul en pleine montagne dans le froid et la pluie. De plus les sentiers déjà réputés hautement dangereux en temps normal, avec à certains endroit des précipices de plusieurs centaines de mètres, sont complétement détrempés.
Je finis de me changer rapidement en prenant soins de ne pas prendre froid. Le bruit vient de courir parmi les compétiteurs forcés au repos qu'un inconscient allait s'attaquer à la Transvésubienne malgré l'orage et seul. Je sens des dizaines de paires d' yeux s'attarder sur moi. Aussitôt changé et après avoir croqué une barre de céréale, j'enfourche mon vtt (Spécialized M2) et m'attaque aux sentiers sans me retourner.
Sous mon casque, dès le départ de Nice, j'ai mis un bonnet de bain qui me protège efficacement de la pluie. En effet je crains l'eau froide sur la tête. Cela provoque chez moi un brusque refroidissement qui peut me rendre malade dans l'heure.
Les premiers kilomètres de piste sont assez roulant. Cela monte bien sure, mais le sol est dure et permet un bon rendement. Arrivé dans le sous bois ce n'est plus pareil. Ca glisse énormément. Entre les racines posées comme exprès à 45° et les rochers humides ce n'est pas la joie. Mais je suis bien dans ma tête. Je suis assez technique pour passer pratiquement partout sans mettre pied à terre. J'arrive à me sortir de pas mal de galère.
Au bout de presque 6h d'effort (4h de route + 2h de vtt) je sens les premières fatigues. Je le sais car je commence à avoir froid. Il pleut toujours. Tout en moi est trempé malgré mon imperméable. Je suis obligé lors des portages de passer en courant afin de garder une température corporelle supportable. Je vois bien que mon cardio s'affole, mais c'est ça ou l'hypothermie.
Arrivé dans la descente des granges de la brasque le sentier technique m'impose une concentration de tout les instants. Ma fourche en 63mm de débattement est un atout indéniable dans ce passage. Cela à pour effet de ne plus me faire ressentir le froid. Mais arrivé sur le bout de route en descente le déplacement d'air me glace complètement. Je suis réellement frigorifié. Je ne sens plus mes doigts, qui me brulaient déjà depuis un moment. J'ai du mal à ralentir mon vélo. D'autant plus que mes patins de freins ont l'air complètements usés. La faute à la boue qui fait office de toile émeri et à usée le caoutchouc. Il est vrai aussi qu'ils n'étaient pas tous neuf au départ.
A ce moment de mon périple je ne suis même pas encore à mis parcours que le doute de ne pas pouvoir terminer m'envahie. C'est extrêmement rare que cela se produit. Je fais tout ce que je peux à l'entrainement pour être prêt le jour J. J'ai une grande confiance en moi sur les épreuves d'ultra distance. Mais là, à cet instant précis c'est le froid qui est en train de me vaincre. C'est mon point faible. Je résiste très bien sous les fortes chaleurs, j'ai déjà fais des compétitions vtt par des températures de 40°. Mais aujourd'hui le froid est "presque" plus fort que moi. Mes - de 59kg y sont peut être pour quelques chose, car je suis vraiment affuté. Mon taux de graisse de 12% joue contre moi. J'ai pourtant jusqu'à présent fais abstraction de la pluie et des basses températures (la fatigue ça va), mais je suis arrivé à un moment où cela risque de devenir dangereux pour ma santé.
J'en suis là de mes réflexions quand je réalise que je suis seul, sans aucunes aides à attendre de personne. Je n'ai bien sur, pour pimenter le tout, pas de carte téléphonique sur moi. Le temps complètement fou depuis ce matin n'incite pas les randonneurs à passer par là. Bref je ne peux compter que sur moi même.
Après ce court passage sur la route, j'attaque à gauche la descente dans les rochers humides après le col d'Andrion. Je suis étonné d'arriver à presque passer tout sur le vélo. C'est à cet endroit que l'an dernier j'avais doublé Claude Vergier, double vainqueur quelques années plus tard de l'épreuve au scratch. Je suis quand même bien secoué par mon semi rigide en alu.
Le passage du Brec d'Utelle sera effectué sans trop de problème. Le portage est un de mes points fort grâce au trail que je pratique sur des sortie pouvant aller jusqu'à plus de 8H non stop. J'enchaine ensuite avec cette descente tant redoutée des néophytes participants à cette course. A mi-parcours je n'ai plus de freins. Les patins sont complètement usées et je sens le métal venir racler la jante. Je suis obligé de ralentir, puis de m'arrêter afin de retendre les câbles avant et arrière tout en essayant de rajuster les patins . Déjà que mon rythme n'était pas bien élevé à cause du froid, je suis maintenant en plus ralenti par le matos qui me fait défaut.
Suite à cette longue et éprouvante descente, tant techniquement que mentalement, j'atteins le village de Utelle. La pluie sans toutefois s'arrêter s'est quand même bien calmée. Il fait beaucoup moins froid maintenant. J'avais donné rendez-vous à Bruno, sans savoir exactement à quelle heure j'allais passer.
Sur la place du village je regarde rapidement autour de moi, mais pas de Bruno. Je le saurais plus tard, il est bien venu, m'a attendu et est reparti pensant que j'étais déjà passé.
A cause de la pluie et du froid j'ai mis plus de temps que prévu et manqué notre rendez-vous de peu. Il nous aurait fallu un talkie-walkie afin de se joindre sur le parcours.
De mon coté je n'attend pas, et repars aussi tôt.
Sur la voie Romaine qui remonte en quittant le village, je m'aperçois que la pluie à enfin cessée de tomber. Cela durait depuis sept heures, sans discontinuer. La descente sur le pont de Cros directement par le GR5 (parcours de la Transvésubienne de 1996) se fera sous un soleil retrouvé. Ce passage truffé de pierre plantées dans le sol en guise de pavés, est martyrisant pour le vélo comme pour le pilote.
Après quelques passages techniques et autres épingles bien serrées et dans la pente, j'arrive sur la route de la Vésubie à Pont de Cros.
C'est là que je retrouve enfin mon ami qui peut me ravitailler. J'étais à sec depuis un bon moment, mais la température relativement fraiche m'a permis de tenir sans trop de problème. Après qu'il m'a questionné sur mon état de fatigue, je lui réponds que tout va bien pour le moment, même si une douleur au genoux gauche (au niveau du ligament rotulien) est apparue suite au froid humide rencontré depuis mon départ.
J'attaque maintenant le portage/roulage de Levens. C'est un passage clé de l'épreuve. En compétition c'est à partir de là que l'on peux commencer à attaquer afin de faire la différence. En course je gère et me freine jusqu'ici. Je sais que ce qui nous attends après est encore plus dure à cause de la fatigue accumulée.
Après une grosse demi-heure de montée j'arrive à Levens. Il me reste après avoir longé le grand pré, à redescendre sur Sainte Claire par un court passage sur route, puis rejoindre le GR5 et remonter jusqu'au Mont Cima. Sur ses 5 raidards j'en passe normalement 4 sur le vélo. Aujourd'hui je n'en passerais aucun entièrement. D'une part je gère mon effort, mais en plus le terrain encore humide ne m'aide pas. De la haut le parcours m'amène une nouvelle fois en bas de la colline pour remonter par la route jusqu'au village de Aspremont.
Arrivé à l'embranchement du portage du mont chauve, des spectateurs viennent à ma rencontre et me demandent si je suis le premier de la course et si Jean Pierre Bruni à pris le départ (vainqueur scratch l'an passé)
Je leurs explique que la course à été annulée et que je suis le seul à être parti.
Après quelques encouragements je m'en vais attaquer le portage du Mont Chauve et entamer la dernière descente sur Saint André.
En bas de la célèbre descente du "chauve" truffée de pierre acérées, et après être resté concentré jusqu'au bout, je rejoins une nouvelle fois Bruno qui m'attend sur la route de Falicon. Je prend une boisson, place un strapping sur mon genoux gauche dont la souffrance s'est atténuée et repars en direction de Saint André.
Cette dernière descente difficile jusqu'au bout m'amène au bord du paillon. Ca y est, le VTT est terminé. Aussi incroyable que cela paraisse, je n'ai aucune chute à déplorer. Certainement dû au fait que je ne sois pas en compétition, et que je prend beaucoup moins de risques.
Après avoir hésité à traverser le paillon comme en course, je renonce. Le niveau d'eau et surtout la force du courant m'en dissuade. Les six kilomètres de bitume me séparant du bord de mer sont avalés sans trainer.
Arrivé devant le théâtre de verdure, exactement où devait se trouver la banderole d'arrivée, j'aperçois la voiture de mon ami et suis tout content d'en avoir terminé avec la plus difficile des trois épreuves. Cela fait 12h que je pédale.
Je me change rapidement en short et running pendant que Bruno charge le vélo dans la voiture et m'élance pour un marathon, non sans avoir pris soins de badigeonner mes pieds de vaseline.
Le parcours se déroule exclusivement en bord de mer et donc sans dénivelé positif, ou très peu. (environ 150d+)
Je suis bien, j'ai une très bonne foulée et je dois même ralentir l'allure afin de ne pas m'enflammer. C'est avec étonnement que je constate que je n'ai plus mal au genou. Les six kilomètres de moulinette sur le plat et surtout la chaleur retrouvée m'ont fait du bien.
Cette transition me rappel mes années de Triathlon où j'appréciais particulièrement la transition du vélo à la course à pieds, contrairement à la plupart des coureurs.
Je ne cours pas très vite car le chrono n'est pas à l'ordre du jour. Je tiens cependant absolument à ne pas marcher ni m'arrêter.
Les dix premiers kilomètres passent rapidement. A partir du quinzième les raideurs apparaissent dans les ischios-jambiers.
Mais...je suis heureux.
J'arrive au demi-tour super bien dans ma tète et attaque le retour confiant.
Au 27e km, ma femme appel Bruno pour prendre de mes nouvelles. Après lui avoir expliqué que tout se passait bien et qu'il ne me restait plus que 15km à parcourir, il s'entend dire "ok, il est là dans une demi-heure alors" 30 km/h à pieds, elle ne se rend vraiment pas compte de ce que je vie.
Vers le trentième kilomètres, mon acolyte tient absolument à me masser les jambes. Peut être à t-il décelé une course haché, ou moins souple qu'à l'accoutumé. Pour ma part je ne ressens pas de fatigue particulière.
A 7 km de l'arrivée je croise Jean-Louis (vététiste et triathlète comme moi) qui fera demi tour pour m'accompagner jusqu'à Nice. Il ne me croit pas lorsque je lui avoue ma journée.
Malgré quand même des jambes bien lourdes sur la fin, je ferais l'aller et retour non stop.
Tout le long du parcours j'ai été encouragé par Bruno, qui à pris son rôle très au sérieux.
C'est après exactement 17H d'effort, avec un départ et une arrivée de nuit que je franchis cette ligne imaginaire symbolisant la fin de l'épreuve.
A l'instant précis où j'en ai terminé, je ressens une immense tristesse. Je suis même frustré que cela soit déjà terminé. Mon plaisir sur le moment aurait été de courir réellement toute la nuit.
Je décide de rentrer chez moi en courant les trois derniers kilomètres me séparant de la maison, mais Bruno me retient en me disant que c'est bien terminé, pas la peine d'en rajouter.
Tout s'est finalement passé assez facilement si ce n'est le petit doute dû au froid.
J'étais vraiment bien préparé et les 360H d'entrainement étalées sur les 6 derniers mois y sont pour beaucoup.
Les jours suivants l'épreuve, aucune fatigue particulière n'est venu entacher mes nouvelles sorties, certes bien plus courtes.
Juste un vide ressenti pendant quelques semaines le temps de repartir sur un nouveau projet.
------------------------------------------
LE MATERIEL
-vélo de route:Llook carbone équipé en dura-ace
-vtt: Spécialized M2 alu équipé en XTR et Rock Shox 63mm
-running: Nike air
Revenir en haut
jéjé
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant
A fait 4 fois le tour de la terre en parlant

Hors ligne

Inscrit le: 09 Nov 2007
Messages: 8 938

MessagePosté le: 25/02/2013 19:51:43    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
malade un jour
malade toujours
Very Happy
bon courage pour la suite Smile
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
senech
Rider international
Rider international

Hors ligne

Inscrit le: 03 Déc 2009
Messages: 572

MessagePosté le: 26/02/2013 08:02:02    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
wouaouh! respect
_________________
Carpe diem
Revenir en haut
zigzag
Méga tchatcheur du forum
Méga tchatcheur du forum

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2009
Messages: 3 756

MessagePosté le: 26/02/2013 14:57:25    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
roues carbone Topwheels


Tu prends quoi ? Générique Taiwan ou marque reconnue Twisted Evil
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 26/02/2013 21:22:19    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
générique car 400e de différence.
normalement cette semaine je les ais Very Happy
il me manque le TDS RockShox stealth (commandée) normalement pour cette semaine aussi Smile
j'espère passer sous les 12kg, mais je ne suis pas certain.
Au pire je changerais les freins hyper lourds (slx) mais super efficace.
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 28/02/2013 09:45:21    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
 wouaouh! respect




Oups j'avais pas vu ce message

merci "senech" venant d'un guerrier comme toi, cela me touche
Revenir en haut
mickey
Rider du dimanche
Rider du dimanche

Hors ligne

Inscrit le: 30 Mar 2007
Messages: 233

MessagePosté le: 23/03/2013 01:01:51    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
 y a des xvttiste qui viennent faire des recos TV cette année ???
Revenir en haut
antojmdef
Rider international
Rider international

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2012
Messages: 561

MessagePosté le: 23/03/2013 01:48:17    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
 y a des xvttiste qui viennent faire des recos TV cette année ???


Possible... surtout si j'ai un guide Smile
Revenir en haut
Thybosan
Parle plus qu'il ne roule
Parle plus qu'il ne roule

Hors ligne

Inscrit le: 25 Aoû 2007
Messages: 2 113

MessagePosté le: 28/03/2013 15:08:32    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
Merci Mickey pour tes CR, ça met bien dans l'ambiance! et Bravo pour ta 11ème participation!
donc si je t'écoute le gars qui veut se lancer sur la TV pour sa 1ère participation il doit la faire en SS??? Mirde!
sinon pourquoi ne pas la faire à l'ancienne? full rigide? hein? des volontaires?
_________________
Mountain Biking since 1988

http://picasaweb.google.fr/thybosan
http://vimeo.com/user1626520/videos
Revenir en haut
cafouillon
Rider national
Rider national

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2010
Messages: 406

MessagePosté le: 28/03/2013 16:21:26    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
mickey a écrit:
 y a des xvttiste qui viennent faire des recos TV cette année ???


Salut Maurice! Pas inscrit cette année, parceque finalement, je me demande si je préfère pas les recos à la course Twisted Evil
Tiens nous au jus si vous prévoyez un we comme il y a deux ans!
Revenir en haut
Philail
Méga tchatcheur du forum
Méga tchatcheur du forum

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 3 947

MessagePosté le: 28/03/2013 16:34:43    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013 Répondre en citant
Intéressé aussi par les reco. càd la TV sans le chrono et en restant plutôt sur la partie haute la Colmiane - pont de Cros ?
_________________
Je ne crois pas au diable, mais lui ne le sait pas !
Senior officiel
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 16/12/2017 03:30:46    Sujet du message: TransVesubienne 2013 | 18 et 19/05/2013
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    XVTT.fr Index du Forum :: Sorties VTT :: Calendrier des randos et des évènements VTT :: Archives des évènements VTT Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com  Thème original "Xbox" réalisé par Scott Stubblefield et librement modifié par Lew.
Pour toute question sur le forum XVTT merci de contacter Lew ou un autre administrateur.